Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Résumé du rapport final

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 4 février 2011

Le 03 juillet 2009, à Boisseuil (87) au lieu dit « Pereix », peu avant 20h30, un conducteur de tracteur est en train de charger des ballots de foin sur une remorque lorsque celle-ci écrase des cales installées au préalable sous les roues et dévale la pente de la prairie sur laquelle il travaille, pour finir par tomber sur les voies ferrées en contrebas.
Le train de voyageurs 3661 circulant sur cette ligne ferroviaire percute la remorque tombée sur la voie 1 et déraille.
Le bilan de cet accident est de 13 blessés dont 1 grave.

La cause directe de l’accident est l’obstacle sur les voies ferrées créé par la chute de la remorque agricole.

Deux facteurs ont joué un rôle déterminant dans la dérive de la remorque :
- l’inefficacité du frein de stationnement n’assurant pas l’immobilisation de la remorque ;
- l’usage de cales inadaptées.

Quatre facteurs ont contribué à l’échec des tentatives effectuées pour arrêter le train avant l’accident :
- l’absence d’alerte immédiate de la gendarmerie par le conducteur du tracteur ;
- l’absence de perception de l’appel radio par le conducteur du train 3661 ;
- le manque de rigueur dans l’échange d’informations de sécurité par radio, qui a laissé croire au régulateur que tous les trains étaient alertés ;
- la non utilisation de la coupure d’urgence électrique comme moyen d’arrêt du train par le régulateur.

Ceci amène le BEA-TT à émettre trois recommandations concernant :
- d’une part, le renforcement des préconisations sur l’entretien des dispositifs de freinage des remorques agricoles ;
- d’autre part, le renforcement des moyens d’alerte radio par les centres de gestion ferroviaire, et l’introduction de la coupure d’urgence dans les procédures des opérateurs de ces centres.


Télécharger :