Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Résumé du rapport final

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 février 2010

Le samedi 7 mars 2009, vers 23h25, un groupe de 12 personnes marchant sur les voies du chemin de fer près de la gare de La Plaine Stade de France est heurté par une rame du RER B circulant voie 1 bis et se dirigeant vers la gare de Mitry-Claye.
Ces personnes appartenaient à un groupe de supporters du Nord - Pas de Calais qui venaient d’assister au match de football Lille - Lyon au Stade de France et tentaient de regagner leur autocar garé sur un parc de stationnement à 600 m environ du stade.
Le bilan de l’accident est de deux morts, trois blessés graves et un blessé léger.

La cause directe et immédiate de l’accident est la pénétration du groupe de supporters dans les emprises ferroviaires non ouvertes au public.

Quatre facteurs causaux ont conduit à cette intrusion :
- la désorientation des supporters sur le chemin du retour vers les cars, l’itinéraire prévu étant barré ;
- la pression du temps, liée aux contraintes horaires imposées pour le départ des cars ;
- la protection, qui s’est avérée insuffisante, de l’accès de service au pont ferroviaire ;
- l’absence de perception du danger ferroviaire de la part des personnes impliquées.

L’analyse des facteurs de l’accident conduit à émettre sept recommandations :
- une recommandation relative à la maîtrise des déplacements des spectateurs entre le Stade de France et les lieux de stationnement des cars ;
- une recommandation relative aux horaires de retour des cars ;
- trois recommandations relatives aux clôtures des emprises ferroviaires et au pancartage de leurs accès ;
- deux recommandations relatives à l’identification et à la sécurisation des installations à risques situées à proximité des grands stades et autres lieux de manifestations de masse.


Télécharger :