Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Acrobat reader
Les enquêtes techniques

Résumé du rapport final

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 avril 2011

Le dimanche 14 mai 2010 vers 14h00, à Marseille (13), le dernier wagon d’un petit train routier touristique se renverse dans le virage de sortie du parking de la basilique Notre-Dame-de-la-Garde.
Le bilan de l’accident est de 13 blessés dont 4 graves.

La cause directe de l’accident est la conduite du petit train à une vitesse excessive dans un virage serré.

Trois facteurs causaux ont joué ou pu jouer un rôle dans cette conduite inappropriée :
- le défaut de communication en temps réel entre le régulateur du circuit et le conducteur du petit train, qui a placé ce dernier face à un imprévu qui l’a perturbé et a influé sur sa conduite ;
- la méconnaissance par le conducteur des limites d’emploi de son matériel ;
- l’absence de consignes de franchissement des points difficiles du circuit.
En outre, la stabilité médiocre des petits trains routiers dans les virages serrés a facilité le renversement.

L’analyse des facteurs de l’accident conduit le BEA-TT à émettre six recommandations préventives relatives à :
- la régulation de la marche des petits trains routiers circulant en même temps sur un circuit ;
- la formation des conducteurs de petits trains routiers à la conduite spécifique et aux limites d’emploi de ce type de matériel ;
- la formalisation des règles de sécurité de chaque circuit et leur validation par le préfet de département dans l’autorisation de circulation ;
- l’information des acheteurs de petit train routier sur leurs limites d’emploi et leurs précautions d’utilisation ;
l’équipement des petits trains routiers d’un indicateur de vitesse.


Télécharger :